ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ALTONE MISHINO 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Contact

Installation Combustions oct 2009

Installation d'Altone Mishino pour les Journées européennes du patrimoine 20 et 21 octobre 2009 à Sceaux 92 France, 
"combustions", 36 dalles de laine de chanvre 60x130cm marquées au feu 
 
 
 
 
incisions 2 
(Incisions 1,Paris 2008 - Incisions 2,Sceaux 2009 
Incisions 3,Moscou 2010 ) 
 
Jardin de l’hôtel de Ville 
Altone Mishino « Combustions » 
 
Un jeu au sol inconnu, avec des signes asémantiques, signes primaires, brides d’écriture ancestrale?, brûlures de la dalle de chanvre, scarifications rituelles ?... traces d’une civilisation perdue ?, l’installation d’Altone Mishino se présente en 36 dalles de laine de chanvre de 120 x 60 cm travaillées au feu, qui posées au sol, marque l’espace dans il lequel il se déploit, ici la pelouse, comme espace d’un jeu. Les pièces se combinent, tantôt en ligne, tantôt à angle droit, sorte de domino géant indéchiffrable. C’est bien le jeu, le ludique qui se mêle à la brulure de l’émergence des signes. La laine est incisée à la lame puis brulée précisément. Les brulures marquent une surface que l’on ne reconnaît pas instantanément, l’artiste se joue de notre perception.  
 
Les Dalles de laine compactée apparaissent au premier regard comme fait d’une pierre dure, et ce n’est qu’en se rapprochant que l’on reconnaît cette matière filaire et ouateuse, fragile avec ses stigmates de brulures. Le jeu, le caractère ludique et solide de l’installation devient alors plus personnel, plus intime, plus inquiétant aussi.  
 
L’artiste a bien sur en tête les écris de Roland Barthes sur les signes et « l’écriture degré zéro », les graphies automatiques d’Henry Michaud sous mescaline, D’ailleurs il travaille en ce moment sur l’élaboration d’une nouvelle installation , qui sur les traces de la plasticienne Irma Blank, propose une forme d’ironie et de déconstruction d’une non-écriture… l’installation multimédia, sera présentée en février prochain lors de l’exposition Incisions 3, au centre culturel Proeck Fabrika à Moscou, dans le cadre de l’année croisée Russie-France/France-Russie 2010, puis sans doute à Paris au dernier trimestre 2010 dans un lieu institutionnel . 
 
Mais revenons aux « combustions », à coté de la référence au Land art évidente dans cette installation, l’artiste cite souvent dans la genèse de ce travail et dans la découverte de la laine de chanvre, les travaux du célèbre artiste allemand Joseph Beuys. Il y a c’est vrai une certaine similitude entre ce simulacre de jeu en laine de chanvre et l’utilisation et la matière du « feutre beuysien ». Pour Altone Mishino même qualité sensuelle et maternelle et parfois étouffante de ces matériaux. Il cite aussi Le grand artiste catalan Tapies avec sa complicité et sa connaissance de ces matériaux et leurs « inserts » dans sa création. Et puis Yves Klein, cité pour son rapport au feu marquant en profondeur, donnant ainsi un supplément qualitatif au matériau exposé aux flammes. L’artiste ne se cache pas de ces influences, même s’il rappelle que c’est d’abord la dimension de l’intime qui importe dans ce travail de brulure de surface. Et c’est dans la littérature qu’il dit avoir trouvé l’inspiration première. Il cite la romancière Marguerite Duras et l’omniprésence de la notion de douleur dans son œuvre comme une source intarissable. La douleur, les brulures intérieures, la laine est peau, le feu marque, mais cautérise aussi… Le challenge de coupler le coté sombre à l’univers du jeu, achève de placer l’installation dans une posture volontairement paradoxale. L’artiste s’y retrouve… 
 
Infos sur les expositions Incisions: http://incisions-project.e-monsite.com 
 

(c) altone_mishino@yahoo.fr - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 20.02.2012
- Déjà 35903 visites sur ce site!